Le système mis en place au 1er juin 2019 va être revu pour simplifier l’octroi de primes à l’isolation.

Le système des primes à l’isolation et à la rénovation en Wallonie va être revu d’ici le début de l’année prochaine. L’objectif, encore et toujours : simplifier ce qui l’avait déjà été et qui est entré en vigueur le 1er juin 2019.

Ce qui était la grande révolution initiée au printemps 2019 par Valérie De Bue et Jean-Luc Crucke reposait sur deux piliers principaux. Un système de prime unifié, d’abord. Fini de devoir introduire deux primes, une pour l’isolation, une pour la rénovation, qui menait dans certains cas, à des situations extrêmes, comme l’isolation d’une toiture vétuste. L’obligation de passer par un auditeur énergétique ensuite : pour obtenir une prime, le demandeur est aujourd’hui obligé de faire un audit de son bien, afin de déterminer les priorités dans les travaux. Ensuite seulement, les demandes de prime sont introduites à l’administration.

Après 6 mois de fonctionnement, il semble que ce système ait montré ses limites, même s’il est difficile de l’évaluer de manière chiffrée. A titre indicatif, alors que 17.000 primes à l’énergie avaient été acceptées en 2018, l’administration n’en a octroyé que 7.079 en 2019 – dans le cadre du régime qui prévalait jusqu’en juin. Et pour la fin de l’année ? Le changement de système, et le temps nécessaire à la réalisation des audits, ne permet pas de le savoir. Tout au plus sait-on que 2.280 audits ont été réalisés, sans qu’on sache combien mèneront à des demandes effectives de prime.

 

Voir l’ensemble de l’article ici

 

Source: Le Soir Immo

Par Cédric Petit

 

Fermé