Rafraîchir sa maison de façon écologique, c’est dans l’air du temps. Encore faut-il savoir par où commencer, poser les bons choix techniques, trouver les matériaux ad hoc… Voici où s’informer.

Rénover durable, c’est utiliser des isolants naturels comme la cellulose, la fibre de bois, le liège, le béton de chanvre… C’est préférer des revêtements comme l’argile plutôt que le plâtre. C’est appliquer de la peinture sans solvants. Entre autres choses. Le problème est que choisir puis mettre en œuvre ce type de matériaux n’est pas évident. Pour se faciliter la tâche, voici quelques pistes.

Les guides. Lorsque la rénovation est légère, le Guide des petites rénovations écologiques, saines et accessibles constitue une bonne introduction. Rédigé par L’ASBL Ecoconso, il explique comment changer un revêtement de sol, traiter les bois dans la maison ou encore économiser l’énergie (www.ecoconso.be). Plus technique, le site web « Guide du bâtiment durable », lui, a été développé par la Région bruxelloise. Il s’adresse aux professionnels de la construction mais le grand public peut y trouver de l’info (www.guidebatimentdurable.brussels).

Les architectes. Lorsque la rénovation est profonde et/ou qu’un permis doit être demandé, il est préférable de passer par un architecte. Evidemment, tous ne sont pas sensibilisés à l’emploi de matériaux écologiques. Toutefois, certains d’entre eux sont membres des clusters wallon et bruxellois qui œuvrent pour l’éco-construction. Ces deux associations tiennent des listings de leurs membres sur leurs sites internet. Chacun peut les consulter.

es clusters. Ces groupements rassemblent les entrepreneurs, les hommes de métier, les producteurs et fournisseurs de matériaux dans le domaine du durable. Leurs noms sont Ecobuild à Bruxelles (https ://www.ecobuild.brussels/fr/) et Eco-construction en Wallonie (https ://clusters.wallonie.be/ecoconstruction-fr/). Ils organisent des conférences, des formations, des visites d’entreprises, pour les professionnels mais aussi pour les particuliers.

Les auditeurs. Depuis le 1er juin de cette année, le système wallon des primes pour le chauffage et l’isolation a changé. Désormais, avant d’introduire une demande, il faut faire réaliser un audit de son habitation (dont le coût peut aussi être couvert par une prime). But ? Analyser la qualité du bâti et hiérarchiser les travaux. Cela permet donc d’être encadré. Il faut contacter un des 455 auditeurs agréés par la Région (https ://energie.wallonie.be).

Les visites d’éco-maisons. Les portes ouvertes « Ecobâtisseurs » existent depuis 2013. Il s’agit de visites d’habitations construites ou rénovées selon les principes durables. Les propriétaires, parfois accompagnés de leurs architectes ou de leurs entrepreneurs, accueillent les visiteurs en petits groupes, partagent leurs expériences, répondent aux questions. Cette année, elles se dérouleront seulement à Bruxelles, les week-ends des 9, 10, 11 novembre et 16, 17 novembre. La participation est gratuite mais il faut s’inscrire (www.ecobatisseurs.be).

Les administrations. En Wallonie, les guichets de l’énergie fournissent aussi des informations, surtout sur la législation et les aides. Intéressant pour les économies d’énergie. Ils sont au nombre de seize sur le territoire régional. A Bruxelles, un département s’occupe d’accompagner les ménages désireux d’améliorer la qualité de leurs logements : Homegrade (https ://homegrade.brussels). Les conseils portent notamment sur les éco-rénovations. (Source: Lesoir+)

Soyez notre invité au Salon Habitat à Liège, nous vous offrons votre place

 

Envoyez moi une invitation!

Fermé