Inter-Environnement Wallonie rencontre Réno-Solutions: "La rénovation, c’est l’avenir !"

En cette rentrée, Arnaud Collignon, chargé de mission « énergie – bâtiment » a rencontré un représentant de l’entreprise Reno Solution pour faire le point avec un acteur de terrain sur la priorité numéro 1 en matière de climat : rénover profondément le parc de logements.

« Renover notre parc de logement est la priorité, tout le monde le sais. » nous dit Laurent boulanger, responsable du marketing chez Reno Solution « mais rénover une maison demande de rassembler beaucoup de métiers : couvreur, placeur de fenêtres, maçon, charpentier… La difficulté pour les candidats rénovateurs est de coordonner tous ces travaux. Notre particularité c’est de les proposer dans une même entreprise… Une vraie rénovation « clé sur porte ».

Une même entreprise spécialisée dans la rénovation et qui fait tout, de la pose des châssis et à l’installation des panneaux photovoltaïques, voilà qui est rare en Wallonie. Mais si nous voulons vraiment diminuer nos émissions de CO2, une vague de rénovation est inévitable… Nul doute que ce type d’acteur est appelé à se développer et à se multiplier.

« Malgré le COVID, les gens restent très intéressés par la rénovation. A part peut être au mois de mai, on a gardé un même nombre de demandes de devis et au final le nombre de travaux réalisés demeure stable. » constate Laurent Boulanger.

Quand on lui demande ce qui peut être un frein, pas d’hésitation : «  Les changements constants dans les aides ont semé le trouble chez les clients. Les prêts à taux zéro et les primes sont super intéressants mais ils doivent être faciles d’accès et surtout lisible. Par exemple, le fait que les primes soient calculées par KWh économisé parlent moins qu’une aide par M2 rénové comme c’était le cas avant »

Mais Laurent Boulanger précise que beaucoup de nouvelles mesures sont très positives… « Par exemple, l’obligation de réaliser un audit va dans le bon sens. Les gens ont parfois tendance à faire n’importe quoi comme mettre des panneaux sur leur toit alors qu’ils ont encore du simple vitrage. L’audit permet vraiment de donner une vision des travaux les plus pertinents économiquement et aussi écologiquement. Mais il faudrait le rendre gratuit. Ca refroidit les gens de devoir payer sans avoir aucune amélioration dans leur logement ! »

Arnaud Collignon : « Si vous étiez ministre, qu’est ce que vous feriez pour enclencher cette fameuse vague de rénovation wallonne? »

Laurent Boulanger : « D’abord la formation ! On a du mal à recruter des ouvriers qualifiés pour les métiers de la rénovation et on doit les former en interne… Deuxième priorité : améliorer l’information. Les gens n’ont pas idée de ce que peut leur apporter une rénovation en terme de confort ou d’économie sur leur facture. Si on prend une isolation du toit par les combes par exemple, c’est très facile à réaliser dans n’importe quelle maison et super rentable… Du coup on attend le guichet d’information unique promis par le Gouvernement avec impatience. »

Arnaud Collignon : « Le Gouvernement a promis de mettre en place des obligations de rénovation dans certains cas. Pensez-vous que ce soit une bonne chose ? »

Réno solution : « c’est sans doute une nécessité du moins si on veut vraiment passer la vitesse supérieure dans le rythme des rénovations… ».

Et l’entrepreneur de donner quelques idées au Gouvernement : « Pourquoi ne pas donner un abattement fiscal quand un nouveau propriétaire réalise des travaux. C’est vraiment quand les gens déménagent qu’il faut réaliser les plus gros travaux… »

Arnaud Collignon : « Etes-vous optimistes face au défi de la rénovation du bâti wallon ? »

Laurent Boulanger : « Ce n’est pas facile tous les jours. Mais on est convaincu par notre business model… Et puis, on se lève le matin en se disant que notre métier à vraiment du sens… »

La vraie économie verte existe donc… Et elle ne demande qu’à se développer…