Isolation : comment s’y retrouver et faire le bon choix

Qu’est-ce qu’un bon isolant ? Quels sont les types d’isolants ? Comment les choisir ?

Parmi la multitude de propositions sur le marché, il n’est pas évident de s’y retrouver entre les différents isolants, mais surtout de choisir celui le plus performant et le mieux adapté aux travaux à réaliser.

Zoom sur ce à quoi il faut être attentif lorsqu’on isole son bâtiment.

La performance d’un isolant

Au-delà de sa composition, développée ci-après, le principal critère de choix d’un isolant est sa performance.

La performance d’un isolant est caractérisée par deux coefficients : le coefficient λ et le coefficient R.

Le coefficient λ : il détermine la conductivité thermique d’un matériau. En d’autres termes, la quantité de chaleur qu’il transmet en un temps donné. Plus la valeur λ est petite, plus le matériau, à épaisseur égale, est isolant. Elle s’exprime en W/mK.

Le coefficient R : Il détermine la résistance thermique d’un matériau. Il dépend de l’épaisseur de celui-ci et du coefficient λ mentionnée ci-dessus. Concrètement, plus le coefficient R est élevé, plus isolant est le matériau. Il s’exprime en m2K/W.

Par exemple, à résistance thermique égale, il faudra diverses épaisseurs en fonction des matériaux (ci-joint).

Ces deux coefficients sont toujours indiqués sur les descriptifs des isolants.Il est donc primordial de les comprendre pour pouvoir les comparer.

Source : www.toutsurlisolation.com

Quand peut-on considérer qu’un isolant est performant ?

Comprendre ce qui caractérise la performance d’un isolant, c’est bien… Mais savoir quelles sont les valeurs de référence, c’est mieux !

Il faut au minimum choisir des performances correspondant aux standards imposés par les Régions, et pour lesquelles des primes sont allouées :

Quels sont les types d’isolants et quelles sont leurs performances ?  

On distingue 3 grandes catégories d’isolants, par ordre croissant de leur qualité ecologique : synthétiques, minéraux, et végétaux.

Synthétiques : Ce groupe reprend toutes les mousses de type polyuréthane ou polystyrène. Ils sont issus d’industrie.  Les plus connus sont le polystyrène expansé (mieux connu sous le nom de frigolite) et le polystyrène extrudé.

Minéraux : Ce sont des isolants issus de roches et/ou de sables et recyclés. Les plus connus sont la laine de verre et la laine de roche.

Végétaux : Ces isolants combinent généralement un matériau issu de sources renouvelables (végétaux, cellulose recyclée), et un mode de production peu énergivore. Les plus connus sont la cellulose (papier recyclé), la laine végétale ou animale et le chanvre.

Le tableau ci-dessous compare les divers isolants par catégorie et performances décroissantes.

Source : www.energieplus-lesite.be

Il apparait assez clairement que les isolants synthétiques jouissent de meilleures propriétés thermiques que les isolants végétaux. Les prix des isolants naturels sont aussi généralement plus chers… Un juste compromis est à trouver lors de vos travaux de rénovation.

Quel type d’isolant pour quel type de travaux ?

Vous avez à présent une première idée de ce qu’est la performance d’un isolant ainsi que des différentes catégories d’isolant, c’est un bon début !

Il est néanmoins évident que chaque type de travail de rénovation nécessitera un isolant adapté, qui peut être résumé comme suit :

 

Vous avez à présent les clés en mains pour comprendre les travaux d’isolation de votre habitation.

Nos experts en énergie se tiennent à votre disposition pour toute question sur la rénovation énergétique de votre bâtiment.

Chauffage et Sanitaires

Je découvre!

Fermé